Tapuscrit original de la pièce de théâtre La petite mort de Corentin Calvez.

Télécharger les documents au format PDF : 88c03b65e340248a978999f14c28a87f.pdf (15072386 octets)

Informations sur les documents originaux

Auteur(s)

Description du document original

Dans les archives de Pierre-Jakez Hélias, il existe plusieurs tapuscrits de cette pièce. Ils sont presque similaires, même s’il y a au moins trois différences notables : le titre (deux tapuscrits s’intitulent Le visiteur de la nuit des morts), la présence ou non de deux monologues de l’Ankou en début et fin de pièce, le découpage en scènes. La pièce a été jouée aux Fêtes de Cornouaille le 23 juillet 1949. Elle a été rejouée trois ans plus tard (le 24 juillet 1952) avec Le cavalier du printemps. La pièce a été imprimée par Kendalc’h en 1951 sous le titre Le visiteur de la nuit des morts et radiodiffusée le 1er novembre 1953. Hélias a utilisé la matière de cette pièce dans une chronique bilingue publiée par Ouest-France, dans les années 1960, puis dans Le Cheval d’orgueil en version française et bretonne.

Sujets du document original

La nuit de la Toussaint, dans une ferme occupée par un couple, leur fils et le grand-père, survient Corentin Calvez : il n’est pas dans son état normal. Que lui est-il arrivé ?

Contexte

Du fait de la présence du grand-père et du petit-fils et de la relation particulière qu’ils entretiennent, cette pièce est sans doute la plus autobiographique des pièces de Pierre-Jakez Hélias. Elle est aussi clairement localisée : elle se déroule en Basse-Cornouaille.

Contexte spatial

Nature du document original

Cahier de 32 pages

Date de mise en ligne de la version numérique

Langue(s) utilisées dans le(s) document(s)

Français

Droits d'auteur

Centre de recherche bretonne et celtique / Hélias, Pierre-Jakez (1914-1995)